dimanche, juin 11, 2006

GEOMETRIK

Soit [V] un segment de droite, d'origine (N) et de longueur inconnue (même s'il est globalement accepté que cette longueur ne peut excéder 120 unités)
On appelera [C] la vitesse de progression de votre enveloppe corporelle sur ce segment, propulsée depuis le point d'origine à l'instant qui conviendra et sans votre autorisation.
Soit [A], [A'], [A'']... les points d'intersection de tracés pseudo aléatoires [T] (droites, courbes, autre...) avec le segment [V].


(Q1): [ C ] est-elle constante ?
(Q2): combien faut-il de points [ A ] pour estimer suffisante la longueur hypothétique du segment [ V ] ?
(Q3): la forme des [ T ] a-t-elle une influence sur [ C ] ?
(Q4): proposer une alternative au segment [ V ]
(Q5): proposer un sens aux lettres [ V ] [ N ] [ C ] [ T ] et [ A ] à l'aide d'un dictionnaire

7 commentaires:

gmc a dit…

N pour naissance
V pour vie
C pour croissance
A, ses frères et T aucune idée à première vue

Voiker a dit…

tres pres des paves,
etonnant,
tu pars en vrille dans tes eboulements litteraires,
mais tu restes tres pragmatique sur une enonce aux contours logiques...

je pense que GEOMETRIK peut proposer des solutions multiples,
je suis d'accord pour Naissance et Vie, mais pourquoi penses-tu qu'un nombre certain de freres (de sang ?) determine la suffisance de la duree de la vie...(Q2)
Et ta soeur? me diras-tu...

gmc a dit…

"ses frères" voulait dire A' et A", la phrase est donc:
gmc n'a aucune idée sur A,A',A"" et T

Voiker a dit…

Dans le brouillard des idées qui guidait mon esprit en élaborant cet exercice, et comme j'expliquais ce matin à une amie de proximité lointaine, le [A] rimait chez moi avec 'Accident', sur la base d'une chanson de Radiohead qui disait: "we are Accidents, waiting to happen".
Magistral.
J'aimerais que tu partes en vrille la dessus. "Nous sommes des accidents, dans l'attente de se produire".

Pour revenir sur l'exercice, (Q2) se résume alors ainsi: au bout de combien de personnes rencontrées (par accident ?! toutes les rencontres sont des accidents ? même intentionnellement peut-on considérer les rencontres comme des accidents ?) peut-on être amené à se dire que la durée résiduelle de notre vie
n'a plus vraiment d'importance ?

Pour (Q3), il s'agit alors de définir la forme de l'accident. Femmes ? Ami(e)s ? Proches ? Lointains ? formes simples ou complexes ? et de se demander alors qu'elle est l'influence de la forme des [T] sur la réponse à (Q2). Peux-t-on se dire qu'on peut 'apprendre' ce qui se 'doit' d'être su sur une courte longueur du segment à partir du moment ou l'on rencontre un nombre réduit de formes complexes, et ce résultat est-il supérieur ou équivalent ou quoi au résultat sur un long segment où se multiplient les intersections avec des formes simples.

Ouais, je sais, je devrais arrêter la géométrie dans l'espace...

Se doit-on d'apprendre quelque chose finalement.

Le cerisier est-il le repos des accidentés aux contusions multiples ?

gmc a dit…

aucun accident, plus ton attention est élevée, plus ce (ou ceux) que tu rencontres est signifiant.
pourquoi apprendre et quoi apprendre , sachant que le maximum des capacités d'un humain est "je sais que je ne sais rien"?
le cerisier arrive quand tu as compris qu'il ne servait à rien de se croire dans un train qui allait quelque part alors qu'il ne bouge pas d'ici; généralement, il advient après une série de baffes dans la gueule dont tu es seul responsable, du type portes vitrées qui étaient là mais que tu n'as pas voulu voir; pas vraiment de leur faute, n'est-ce pas? chaque baffe que tu as pris dans la vie est une porte vitrée que tu ne voulais pas voir.
pour que la durée de l'existence humaine entre en ligne de compte, il manque deux facteurs: la date de la mort biologique (que nul ne connaît) et la réalité du temps (que personne n'est capable de démontrer, ce serait plutôt l'inverse en fait).

Lambert Saint-Paul a dit…

Cher Voiker, je vous ai répondu le 26 octobre 2005 sur ce schéma. Un début de solution (jamais une fin en soi). http://lambertsaintpaul.hautetfort.com/archive/2005/10/26/enigmes-perpendiculaires-ii.html

Voiker a dit…

toutes mes excuses,
je perds parfois l'acces de cet escalier qui remonte le temps....