vendredi, juin 16, 2006

PEAU-AIME-(11)

J’aimerais me retrouver -un jour- dans tes bras,
et que tu m’expliques -un jour- ce que je fais là.
Au stade terminal de la folie douce,
un champ vallonné où la lavande pousse.

Les cigales qui chantent plus fort que moi,
au loin le ciel bleu, une maison, des cyprès.
Et même si, souriante, tu te moques de moi,
si je me moque du cancer qui m’emporterait.

Je veux t’emmener alors dans les interstices
du temps qui sépare celui qui me reste
de tout celui que je te dois.


[Tu comprendras] [Voiker]

4 commentaires:

white horse a dit…

et ben voilà, t'as plus qu'a apprendre la guitare...;)
priviet

Voiker a dit…

pour moi je resterai a mon piano...
Jattends encore ton fichier MP3, mais je t'en voudrai pas si tu ne l'envoie pas...

white horse a dit…

ah bon! j'ai envoyé quelquechose pourtant ?? sorry, par contre là je suis chez moi, et j'ai juste un minin ordi avec le net, faudra attendre que je retourne chez ma cops anna, bientot, sinon
quel genre de pianiste est tu?

Voiker a dit…

Un pianiste rate.

qui choisit quand meme ses hotels a l'etranger en fonction de la presence ou pas d'un piano dans l'entree. j'aime faire sonner les halls vers 2 heures du matin quand l'alcool m'autorise enfin a sortir de moi.

Yann Tiersen - Satie - Vangelis - Ravel - Bowie

Et tout ce qui n'a pas de nom aussi, erreurs et errance de mes doigts.