vendredi, juin 30, 2006

DRUGSTORE


Des réalités énièmes me prenaient par la main. Je rejoignais tous ces moi-même qui, confondant mon enveloppe corporelle pour quelque café de bord de mer, s'y inversaient leurs rôles dans un même et unique bouquin. Dans un antre de la nuit à Shibaura, les personnages se révélaient par réactions chimiques, des petits éléphants timbrés qui barrissent sur ma langue, puis me portent sur leur dos vers les pistes de la savane ondulante de Kimonos, de gazelles mimant la grâce neuroleptique d'androïdes fluorescentes, un morceau de vie entre les mains au fond d'une piscine désaffectée, engloutie sous des cataractes de lumière bleue. Au matin, les trains oranges sur la Chuo-line, les couleurs matricielles qui parcourent les arrêtes des porte-bagages, les sièges qui échangent leurs couleurs, les quais de gare qui ondulent du parcours sous-cutané de fluides organiques. Une ville ne vivra jamais plus que la nuit.
Et puis ailleurs les rochers qui se muent en crocodiles, les buissons qui se recroquevillent, leurs feuilles qui deviennent pics, hérissons de l'incongru. Champignons en hallu. Le monde évolue vers le précambrien. Eric a un doigt de pied ensanglanté, qu'il s'est coupé en tapant dans une balle en osier. Sa vie jaillit sur la plage.
Et puis mon corps qui disparait de sa position stationnaire sur l'aéroport d'une chambre de vingt mètres carré, havre de fraternité, quand le Papaver somniferum vous révèle toute la majesté de l'existence de la pensée. Gelal me mime encore comment il allumait ses cigarettes dans le vent des tranchées, devant les corps de ses amis morts soufflés à jamais par celui de la guerre Iran-Irak.
Et puis la poussière d'ange qui brille sur le miroir, qui vous échappe le nez et les gencives, qui vous comprime le fond de la gorge pendant que le reste du monde devient qui vous êtes. Un amour illimité.
Et puis le reste, le sang de la terre, appellation contrôlée.
Et puis, sous les platanes, les boules. Leurs sereines trajectoires.


[Intra-Muros] [6]

11 commentaires:

if6 a dit…

tu lis avec de la poussière d'ange qui brille sur le miroir et un papaver dans la poche?
j'aime bien l'image des boules sous les platanes! c'est normal d'avoir les boules sous les platanes, c'est pas marrant ces arbres là!

Voiker a dit…

Je me posais beaucoup de questions avant de poster Drugstore, mais ton commentaire est venu pour me rassurer: le psy, il est plus pour moi, il est pour toi....!

Une bonne semaine pour toi, if6, et à chacun son ombre: du platane ou de l'amandier....

if6was a dit…

merci je vois que tu es très sympa, parler de psy? pourquoi, parce que j'ai rien compris à ta note et que j'ai voulu faire de l'humour? je ne suis pas très douée pour cela c'est sûr !

Voiker a dit…

Moi aussi je voulais faire de l'humour ! Je ne suis pas doué non plus alors... J'espère quand même que mon POST est assez clair... Si ce n'est pas le cas, la faute n'est pas de ton côté; c'est mon expression qui est mauvaise.
Comme tu me dis que tu n'as peut-être pas compris mon POST, c'est que tu as un doute, donc maintenant j'en ai un sur mes capacités écrites...

if6 a dit…

ton post est clair, attends je relis! c'est la 1ère phrase qui au départ m'a fait penser que tu mêlais des choses lues à des choses vues , tous ces moi-même qui inversent leur rôle, c'est pas facile à saisir, puis le voyage avec des termes durs , ton écriture est réaliste et tu n'as aucun souci à te faire sur tes capacités , je pensais en lisant à d'autres façons de voyager mais d'autres lecteurs "normaux"(!!) y verront autre chose bien sûr.
quand aux boules sous les platanes et la normalité de cette dernière phrase avec leur sereine trajectoire contraste avec tout le reste ,
sans rancune voiker , j'aime bien ce que tu écris . @++

Voiker a dit…

Alors...'youpi' !!
J'adore (trop?) les fins de texte en complète rupture, les fins de texte qui te lisent les cartes, qui te recadrent, qui expliquent tout. Tenter de donner le sens de la globalité dans une seule phrase et avec un nombre de mots minimums. Une flêche au centre de la cible. Et qui continue de vibrer après s'y être plantée.

if6 a dit…

tu as raison la dernière phrase est comme une flêche et c'est pas mal.

Anonyme a dit…

Very best site. Keep working. Will return in the near future.
»

Anonyme a dit…

I find some information here.

Anonyme a dit…

Really amazing! Useful information. All the best.
»

Anonyme a dit…

I love your website. It has a lot of great pictures and is very informative.
»