mercredi, juin 28, 2006

MILKY-WAY


C'est dans la fumée des cigarettes que se matérialisent les idées. Et chaque idée me fait penser à un sous-marin illégitime venu croiser dans mes eaux, pavillon étranger flottant au vent de mes étangs privées. Il émerge au travers du tas de feuilles de papier posées là, devant moi, pour une petite traversée illégale de gauche à droite, toujours dans la même direction, toujours à la même vitesse, toujours sur la même ligne… et disparaît comme il était venu, s’effaçant lentement entre les lignes, toujours à la même vitesse, fidèle à sa tradition. Celle du temps qui pèse. Je me demande inlassablement si je ne devrais pas monter à bord, et me laisser emmener. Pour trouver ‘quoi’. Je ne ferme pas les yeux, je le regarde dériver, submersible volontaire dans mes pensées.
Les cendres de ma cigarette s’égrènent sur le plancher, pour venir y former un motif galactique né du hasard de mon interprétation. Celle-ci me semble si calme, si reposée, tel un nénuphar de marécage abandonné. Contraste saisissant avec mon bureau, mes mains, mes pieds, projetés à des milliers de kilomètres à l’heure dans l’un des bras de la Voie Lactée, pour une percussion programmée dans deux milliards d’années. Avec Andromède.
Mes cendres sur le plancher attendent le dernier coup de balai. L’univers a de la suite dans les idées. Tout se fera digérer dans quelque fusion gigantesque du temps, de l’espace et de la matière, à réfléchir. Je tombe sur les genoux, trempe le bout des doigts dans ma bouche, les roule dans cette ébauche cendrée sortie tout droit du catalogue de Messier; privilégié je le suis d’être l’un des premiers à savourer l’expérience de notre propre et prochaine digestion galactique. Un goût amer, aussi difficile à définir que celui que peut donner le mélange dissolu d’un sous-marin avec des feuilles de papier, des cendres, un corps et un esprit pas tout à fait recomposés.
J'écoute enfin mes messages.


[Intra-Muros] [5]

12 commentaires:

délie a dit…

Bien écrit mon papillon !

Je ne sais plus où j'ai lu : lorsque le papillon se brûle les ailes, le feu a le goût des ailes du papillon. Joli non, et ss aucun intérêt si l'on n'est p poète !

Il est tard, ne dépensons p notre énergie inutilement, à bientôt Voikler !

Voiker a dit…

4 choses jolies.
Ce qui fut écrit.
Et que tu as lu.
Et que tu as retenu.
Et que tu as transmis.

délie a dit…

Il est pas beau ton peau-aime ? jeu me suis malgré tt a muser...

oh, les fautes, je suis nulle !

Voiker a dit…

Je ne comprends pas rien plus rien à ton dernier POST. Quel peau-aime ?

délie a dit…

Si tu veux une confidence : - comprenne qui pourra. C'est vrai, rien n'est simple !

Bisous. J'ai des choses à faire. Bonne journée, petit épagneul sans pitié p les pauvres volailles baladeuses!

Madison a dit…

Je me suis promenée… silencieusement entre les gris et les oranges nuancés… j’ai inspiré souvent pour y lire les moments d’écritures… il est certain que je reviendrai ouvrir cette fenêtre qui laisse s’engouffrer les sens…

Un jour je me suis demandé d’où pouvait bien venir les idées avant qu’elles ne nous parviennent… ce texte là me donne une bien jolie piste à suivre…
Merci pour les voyages…

Voiker a dit…

Merci Madison. J'apprécie tes nuances à toi.
Je t'embrasse, en tout bien tout honneur (comme dirait une personne si speciale pour moi, et qui se reconnaitras)

Amicalement-

Anonyme a dit…

I'm impressed with your site, very nice graphics!
»

Anonyme a dit…

I find some information here.

Anonyme a dit…

Here are some links that I believe will be interested

Anonyme a dit…

Very pretty site! Keep working. thnx!
»

Anonyme a dit…

Looks nice! Awesome content. Good job guys.
»