jeudi, juin 29, 2006

PEAU-AIME-(16)

Pas de nouvelles, fausses pistes.
Alors je hais ces bonnes nouvelles
venues haranguer ma cervelle
de leur absence alarmiste.

Et d'en crever à petit feu.
Simulent le beau temps quand il pleut,
dans un pays de sentiments,
dévasté. Dévastés.


[L'attente] [Voiker]

10 commentaires:

Maïa a dit…

Je viens de découvrir ton blog (par le biais de commentaires que tu as laissés ici ou là) et je voulais te dire que j'aime ta manière d'écrire.Je n'ai pas encore tout regardé mais je continue et je viendrai te rendre visite à nouveau.

Voiker a dit…

Merci d'être là.
Je te laisse butiner.
J'irai voir aussi chez toi.

Anonyme a dit…

Nice colors. Keep up the good work. thnx!
»

Anonyme a dit…

I find some information here.

Anonyme a dit…

Here are some links that I believe will be interested

Anonyme a dit…

Here are some links that I believe will be interested

Anonyme a dit…

I like it! Good job. Go on.
»

ellesurlalune a dit…

Un liquide lacrymal retenu.
L’excitation d’une conviction pas encore flétrie.
La ronde des centaines de pas perdus
Des questions par milliers qui affluent
Le doute m’inflige sa venue.
L’impatience polluera ce moment tant attendu

Je ne peux m’en aller, me laisser aller

L’imperceptible liane qui me retient et détient
Je voudrais avoir la force de partir
Néant moins :
Mon veux voeu n’a de cesse de me retenir ….
De te maudire, je n’arrive pas à m’en lasser…..
Latente, ton délais me tient en respect .
Attente, tu me fais souffrir.
Et pourtant !
Je ne parviens pas à me délacer ……

Voiker a dit…

Superbe rebondissement de ta part, ESLL. On se comprend ! J'apprécie particulièrement ton "L’impatience polluera ce moment tant attendu", Toutes les idées de ton texte son vraies et très bien phrasées. Sentiments, questions, doutes, impatience, souffrance, impuissance...

ellesurlalune a dit…

:) marci