dimanche, août 06, 2006

PEAU-AIME-(24)

Parfois quand je respire à fond,
Je sens pointer une douleur.
Peut-être un cancer du poumon
Qui prépare mon heure avant l’heure.

Plaçant une main sur ma poitrine,
Rêvant que ces doigts fussent les tiens,
J’espère encore mais je devine,
Las, qu’il n’en sera jamais rien.

Une insolente lucidité
Plus douloureuse que ma douleur
Dont je hais la rapidité
A détruire l’esquisse du bonheur.

J’effleure le mur peint à la chaux
D’un doigt hésitant, indécis,
Et j’en ressens tous les défauts
Qui me renvoient à qui je suis.

Vivre sans toi ; intempéries.
Mourir sans toi. Instant terrible.
Je ne sais de ces deux tueries
Laquelle sera la plus pénible.

Table blanche, ronde ou carré,
Un dernier petit-déjeuner ;
Je te lirai tous ces poèmes
Qui ont la chance que tu les aimes.

Et tournant la page au matin,
Tu oseras me dire enfin
L’endroit d’où provient ce doux leurre :
De mes poumons ou de mon cœur.

[Douleur] [Voiker]

6 commentaires:

if6was a dit…

as-tu rencontré le dragon voiker?
c'est lui qui t'a soufflé ces alexandrins?

gmc a dit…

octosyllabes, pas alexandrins

intéressant, voiker

cheval blanc a dit…

salut les aminches, huit c'est chantant en diable, c'est qu'elle est généreuse la mimi... connais tu Une vie ordinaire de Perros, composé y tout y tout en octogonal

à plus

zoumaille sombrero hue charogne

délie a dit…

J'ai pensé à toi et à tes lectures en lisant cet article sur Google. Mais tu connais peut-être bien !
"Le Guide du voyageur galactique, l'unique « trilogie en cinq volumes » existante, chef-d'oeuvre de Douglas Adams, illustre bien l'absurdité de la vie. Afin de résoudre une bonne fois pour toutes le problème du sens de la vie, les habitants de la galaxie demandent à un super-ordinateur nommé « Deep Thought » (Pensée Profonde, ou Compute-un selon les traductions) de leur donner la réponse à la grande question sur la vie, l'univers et le reste. Après une réflexion de sept millions et demi d'années, l'ordinateur donne une réponse énigmatique : « 42 ». Tout le monde se rend compte qu'il faut, pour saisir le sens de cette réponse, déterminer quelle est précisément la question. Deep Thought annonce alors qu'il va donner les plans d'un autre ordinateur qui, lui, saura calculer la question. Malheureusement cet ordinateur, constitué par la planète Terre, sera détruit à cause d'une erreur administrative quelques minutes avant la fin du programme. On apprendra dans le tome 2 que la question ultime est peut-être : « Quel est le Produit de Six par Neuf ? ». L'erreur de multiplication est un signe supplémentaire de l'absurdité du monde.

Le tome 3 révèle finalement qu'il est impossible d'obtenir la question et la réponse correspondant au même univers, faute de quoi l'univers s'effondrerait pour laisser place à quelque chose d'encore plus compliqué. Il est d'ailleurs possible que cela se soit déjà produit."

Voiker a dit…

Merci a tous d'etre la.
16 aout.

if6 a dit…

il y en a qui pensent encore sous le soleil!
salut voiker et vous tous ici , à +++