mercredi, septembre 06, 2006

PEAU-AIME-(26)

Regarder tout ce temps qui passe,
les yeux posés sur la rivière,
attendre un bateau qui passe:
en papier, maladroit mais fier.

Te regarder, que tu ne t'en lasses.
S'embrasser de la même manière.

[Repos] [Voiker]

18 commentaires:

skam a dit…

S’abandonner à la mélodie d’Altaïr,
Regarder les vaisseaux fuir vers des univers
Qui nous seront à jamais inconnus, sentir
Nos êtres s’embraser de la même manière.

Voiker a dit…

I’ve seen things you people wouldn’t believe.
Attack ships on fire off the shoulder of Orion.
I watched C-beams glitter in the dark near the Tanhauser gate.
All those moments will be lost in time,
like tears in rain.
Time to die.

[Roy Batty] [Blade Runner]

skam a dit…

C’est exactement à Blade Runner auquel j’ai pensée, à ces derniers mots de l’androïde, ceux qui ornent en en-tête le blog-satellite "Voiker". D'ailleurs ça me fait penser que ça fait pas mal de temps que j'ai pas revu ce film...

Voiker a dit…

...impressionné par les associations d'idées communes...
...impressionné que tu aies poussé la visite jusque dans les tréfonds du labyrinthe, [VOIKER] n'étant pas lié depuis le [-WIWILBARYU-] central...

le facteur Cheval a dit…

éteindre l'Enfer
du peu de larmes
qu'il nous reste
à faire.

salut, vite fait,
de mon webcafé "dionysien"
car c'est comme cela que les habitants de Saint Denis s'appellent !!!

j'entre à la mi-temps

skam a dit…

Je me disais bien que le Stade de France avait un côté nietzschéen dans l’âme.

L’adresse du centre opérationnel Voiker traîne depuis un moment dans les limbes mémorielles de mon PC. C’est sûrement toi qui a dû me donner accès d’une manière ou d’une autre à ce blog-satellite espion. J’aime beaucoup les définitions de la sci-fi que j’ai pu y glaner (avec une petite préférence pour celle de Spinrad).

Voiker a dit…

facteur] magnifique tes 4 lignes d'attaque. Magnifique...

éteindre l'Enfer
du peu de larmes
qu'il nous reste
à faire.

cheval mauve a dit…

merci mais,
c'est en me disant que les votres étaient fort bien glander que je me creusates la cervelle équestre...on appelle ça une émulsion, non ?
hue

délie a dit…

Notre Cheval préféré s'émule ?

Voiker a dit…

Normal, c'est une tete de mule...

délie a dit…

C'est pet bien lui qui a raison, têtu comme un âne !

nuage blanc a dit…

hyperdiscretion, je passe comme un nuage noir

délie a dit…

un nuage noir...
"Mauv ais présage" avait-il dit (le char tombant dans une ornière alors qu'on l'emmenait chez le bourreau)

Voiker a dit…

C'est de qui, ca, Delie ?

délie a dit…

Un comte dont j'ai oublié le nom, sans importance ds le contexte.

cheval rouge soleil a dit…

Regarder tout ce temps qui passe,
les yeux posés sur la rivière,
attendre un bateau qui passe:
en papier, maladroit mais fier.
Te regarder, que tu ne t'en lasses.
S'embrasser de la même manière.
S’abandonner à la mélodie d’Altaïr,
Regarder les vaisseaux fuir vers des univers
Qui nous seront à jamais inconnus, sentir
Nos êtres s’embraser de la même manière.
éteindre l'Enfer du peu de larmes
qu'il nous reste à faire.

...impressionné par les associations d'idées communes...

Un comte dont j'ai oublié le nom

Voiker a dit…

bien vu, Ane d'Uranus,
l'assemblage des 3 me plait tout autant.

Je le posterai dans son intégralité dans pas longtemps.

ça me fait plaisir de connaitre des gens comme Skam et toi. Connaitre est un bien grand mot. Je sais...

Polyphème a dit…

"Ces beaux et grands navires, imperceptiblement balancés (dandinés) sur les eaux tranquilles, ces robustes navires, à l'air désoeuvré et nostalgique, ne nous disent-ils pas dans une langue muette : Quand partons-nous pour le bonheur ?" (Baudelaire, Fusées, XI).

Quant au "mauvais présage", il ne s'agit d'un conte, mais d'un fait réel raconté ici : http://michelbenoit17.over-blog.com/article-les-francais-impermeables-a-l-humour-59713609.html