dimanche, octobre 15, 2006

FINGERTIPS (1)





[Mémoire oubliée d'un corail] [Voiker]
[Oct. 2006]

9 commentaires:

if6was a dit…

Corail qui joue sa partition dans le sable,
dans l'air froid de ce matin
un air au coeur rare et fragile avec quelques notes voguant sur la mer de chine vers la fin.
merci de nous faire partager ta musique voiker, c'est vraiment super.
have a good musical day.

Voiker a dit…

belle improvisation de tes mots sur celle de mes notes.
merci pour ta note à toi, très amicale.

isotope2 a dit…

huummm
je vais devenir accro,
personne d'autre sur ton blog,
mais où sont passées toutes tes copines? et les autres skam et autres,

tu vas bien , j'espère, l'hiver arrive, il y a encore de belles journées, cheval blanc écrit des choses magnifiques, oui vraiment , je te souhaite une bonne journée.

Voiker a dit…

Iso> Merci. Cheval blanc errait semble-t-il de gare en gare. Skam est en pleine lecture 'ai l'impression.

isotope2 a dit…

merci de quoi,
l'hiver sera rude
chacun est dans son coin,
dis moi, est-ce que tu aimerais publier tes textes et collages?

jérômedavid a dit…

Et mon coeur de corail comme une éponge mange le monde sans le boire
automatiquement le rubato me garde l'échine callée dans le flot des cordes avides et du mode dorien, me semblait-il...
mais que les gens sont gentils sous la mer

Voiker a dit…

ISO> ...de devenir accro

Ripolin> Ils sont plus gentils parce qu'ils bougent moins vite, peut-être...

skam a dit…

Disons que j’investie dans mon capital humain. But I keep tabs on you.

gmc a dit…

il serait plus juste de dire que depuis ton récent deal tu dilapides ton capital spécifiquement humain pour investir dans la poussière psychique.

une lune nommée Antigone, par amour pour son frère Polynice, s'est pendue alors qu'elle était emmurée.

si tu aimes réellement le genre humain, skam, tu trouveras la puissance nécessaire pour te retourner et regarder le coeur.
pour ce faire, encore faut-il avoir les tripes d'Antigone...