mardi, juin 06, 2006

SNAKE-SKIN-JACKET

Lula : This whole world's wild at heart and weird on top.

Sailor: This snake skin jacket symbolizes my individuality and belief in personal freedom.

Voiker: Funny though. When I put it on, I am.




"On apprendra de source sûre dans le néo-libé du 16 septembre 1999, date à laquelle la lune se sépara de son orbite pour plonger dans le fin fond galactique, que l'homme retrouve -au travers des vêtements qu'il porte pour séduire au choix une femelle ou un mâle- ses premiers instincts animaliers, et non le contraire, l'inverse ou le symétrique. L'homo sapiens est en effet le second -après le cochon- à se retrouver dénudé -à cette étape actuelle de l'évolution- signe indiscutable que Dieu nous a sacrifié dès le début de sa partie de strip-poker universel. Soyons patient, lors de la prochaine manche, nous apprendrons comment sa pauvre paire de valets l'a obligé à supprimer les plumes des pigeons et des poulets, et nous vous relaterons également comment certains ont intelligemment entrepris l'élevage industriel des ours vers 2135, après que ces derniers se soient retrouvés sans poil -donc économiquement plus rentable pour la consommation."
Derived from Voiker's comment chez Lambert-Saint-Paul Here

2 commentaires:

Pachark a dit…

L'homme reste bien le seul animal qui n'admette pas ce qu'il est. Prédateur total, il substitue aux lois de l'évolution sa propre domination.
Et ce n'est pas snake-jacket qui pourra me contredire...

Voiker a dit…

Pas de substitution, juste une imposition irrémédiable et infertile. L'ultime prédateur destructeur irréversible.
D'autres cadavres dans Cat-Skin-Jacket.

Pas Shark ?