samedi, décembre 01, 2007

NY-2008

Comme chaque année s'annonce l'heure de grands moments privilégiés, celui (1) du temps que je m'accorde pour préparer ma carte de voeux, anticipant (2) celui où mes proches et mes lointains la découvriront. Chaque année la même constance: comment faire pour arracher les gens à la torpeur d'une vie ? (*) (**)

N'oubliez-pas de m'envoyer votre adresse postale si vous en voulez une dans votre boîte aux lettres (la vraie, celle à gauche de la grille)

(*) Je préciserai que cet effort est vain, que j'en suis conscient, qu'il s'applique à moi-même, que j'ai des moments de lucidité rares mais plus fréquents.
(**) Cet effort permet à beaucoup de gens de se rassurer eux-mêmes en pointant du doigt ce qui restera pour eux une carte à ranger dans les cartons de la provocation.



Premier modèle pour 2008



En rappel pour ceux qui ratèrent les années bloguées précédemment:

6 commentaires:

Anonyme a dit…

La grande question . Compter a t il encore de l'intérêt?
Prix du cadeau relié à l'intérêt de la personne, souvent .
Le tout est de savoir comment l'on va payer. Cheque , CB, crédit , ou matière ?
moon

Voiker a dit…

Moon> Quelle jolie idée, payer en matière. J'en parlerai au Chevalblanc, qu'il fasse un texte là-dessus.
Payer avec un morceau de voie lactée de 200 années lumières, payer avec l'eau que mes mains ne retiennent pas, payer avec la clarté d'une nuuit lunaire, payer avec quelques cailloux que l'on sert fort dans ses doigts, payer avec des fibres végétales, tissées, métissées, payer du regard (il y a matière pour ça), payer de soi.

Inspiration du dimanche matin, matière à réflexions...

kamisama a dit…

Mes meilleurs voeux à toi aussi! Je te souhaite une bonne et heureuse année. Pace e salute, comme on a pu me le dire ces derniers jours...

Voiker a dit…

Kamisama> Merci pour ton retour de bons voeux.
Et où es-tu donc ces derniers jours ?

skam a dit…

Mais chez moi! c'est une copine corse qui m'a envoyé ça. il a fallu que j'aille googler pour être sûr de ma traduction. Je ne connaissais absolument pas cette expression.

Eden a dit…

Peut-être pour avoir l'impression d'avoir gagné du temps en présageant qu'il nous en reste.